[Total : 3    Moyenne : 3.7/5]

Valeur nutritive de la grenade

Grenade fraîche, ½ fruit, 9,5 cm diamètre (77 g)

Calories 64
Protéines 1,3 g
Glucides 14,5 g
Lipides 0,9 g
Fibres alimentaires 3,1 g

Charge glycémique : Donnée non disponible

Pouvoir antioxydant : Oui, mais donnée précise non disponible

Profil santé de la grenade

La grenade a un délicieux goût sucré et acidulé. Ses graines pulpeuses (arilles) et son jus ont une forte teneur enantioxydants. Ils auraient des effets bénéfiques sur lasantécardiovasculaire, les cellules cancéreuses et certainstroubles neurologiques.

Les vertus médicinales de la grenade

La grenade bio

Les bienfaits de la grenade

Plusieurs études prospectives et épidémiologiques ont révélé qu’une consommation élevée de fruits et de légumes diminuait le risque de maladies cardiovasculaires3, de certains cancers25et d’autres maladies chroniques1,2,26. La présence d’antioxydants dans les fruits et les légumes pourrait jouer un rôle dans ces effets protecteurs.

Maladies cardiovasculaires. Plusieurs études ont révélé que la consommation régulière de jus de grenade pourrait prévenir certains facteurs de risque de maladies cardiovasculaires. Une étude clinique a démontré une diminution des lésions d’athérosclérose, consécutive à la consommation de jus de grenade10. Chez des personnes ayant déjà été atteintes d’une maladie coronarienne, la consommation de jus de grenade a amélioré la circulation sanguine dans les artères. Chez des patients diabétiques ayant un taux élevé de lipides sanguins, le jus de grenade a engendré une diminution des taux decholestérol total et de « mauvais » cholestérol (LDL)12. Cet effet bénéfique a cependant été observé seulement chez les gens ayant un taux de cholestérol élevé, non pas chez des sujets en santé.
La consommation de jus de grenade pourrait également diminuer la pression sanguine chez des sujets souffrant d’hypertension16. Le jus de grenade pourrait même améliorer la fonction endothéliale (c’est-à-dire la santé ou l’élasticité des vaisseaux sanguins) chez les adolescents souffrant du syndrome métabolique. Cependant, une alimentation riche en antioxydants, obtenue par d’autres types de jus ou des fruits et légumes frais, pourrait avoir le même effet.
Cancer. D’après les résultats d’études in vitro, le jus de grenade ou des extraits de jus de grenade pourraient retarder la progression de certains cancers, tels le cancer de la prostate17,28, le cancer du côlon18,27 et le cancer du sein19. Des études cliniques seront toutefois nécessaires pour évaluer les effets du jus de grenade chez l’humain.Chez des patients atteints de cancer de la prostate, la consommation quotidienne de jus de grenade diminuerait la croissance des cellules cancéreuses et augmenterait la résistance des lipides à l’oxydation.
Troubles neurologiques. Des études réalisées chez l’animal révèlent que le jus de grenade pourrait avoir un effet neuroprotecteur. Il protégerait le cerveau en cas de lésions reliées à des problèmes de naissance22 et aurait des effets bénéfiques sur les signes neurologiques liés à lamaladie d’Alzheimer23. Ces résultats devront être validés chez l’humain et permettront de préciser les mécanismes d’action concernés.
Bienfaits divers. Des recherches préliminaires indiquent que la grenade aurait possiblement des propriétés anti-inflammatoires31, antibactériennes32 et antivirales.
Que contient la grenade?

Plus d’antioxydants dans le jus que dans les graines
Même si les graines de grenade renferment une quantité élevée d’antioxydants, le jus en contient davantage7,24. En effet, le fruit entier est pressé quand on extrait le jus. Il se trouve ainsi enrichi des antioxydants présents en très grande quantité dans les membranes blanches qui entourent les graines.
Antioxydants
Parmi une quarantaine de fruits (dont les fraises, les framboises, les bleuets et le cassis), la grenade se retrouve en tête de liste quant à son contenu en antioxydants4. Les principaux antioxydants retrouvés dans la grenade sont les flavonoïdes (particulièrement les anthocyanines), les tannins et l’acide ellagique5-7. Les anthocyanines donnent à la grenade sa couleur rouge. Les tannins confèrent un goût amer au jus de grenade et aux membranes blanches qui entourent les graines.

L’activité des antioxydants de la grenade et de son jus serait supérieure à celle du thé vert et du vin rouge. Leur effet protecteur serait également plus puissant que celui d’autres boissons riches encomposés phénoliques, comme le jus de bleuet et de raisin, ou le vin rouge.

Selon une étude, la consommation de jus de grenade augmenterait l’activité antioxydante du sang, permettant ainsi de protéger les lipides sanguins (par exemple le cholestérol) contre l’oxydation8,13. Toutefois, les chercheurs ont constaté que les effets bénéfiques du jus de grenade pourraient aussi être attribuables à des sous-produits de la microflore intestinale9. Selon eux, il faut être prudent avant d’extrapoler ces résultats chez l’humain, puisque chaque individu présente un taux d’absorption et un métabolisme différent avec les antioxydants du jus de grenade9.

Cancer du sein et oestrogènes.
Plusieurs études effectuées sur des animaux et sur des cultures cellulaires suggèrent que le jus de grenade pourrait réduire le risque de cancer du sein en agissant sur les récepteurs d’oestrogènes et des récepteurs non estrogéniques.
Plusieurs études rapportent que les fruits riches en flavonoïdes antioxydants puissants, en anthocyanines et en procyanidines, comme la grenade, auraient le potentiel de réduire les risques de maladies cardiovasculaires. Ces composés agiraient en synergie sur différents marqueurs, par exemple dans les plaquettes sanguineset les vaisseaux sanguins35. Les antioxydants de la grenade pourraient également participer aux effets bénéfiques observés sur le cancer21. Toutefois, il a été démontré que l’effet bénéfique du jus de grenade sur les cellules cancéreuses serait supérieur à celui des antioxydants pris isolément. Malgré ces résultats prometteurs, d’autres études cliniques doivent être menées pour confirmer les effets de la grenade sur la prévention ou le traitement du cancer et des maladies cardiovasculaires chez l’humain


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*