Boutique Biologiquement.comLa grenade, un fruit médicament

  Posté par grenade       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Actuellement sur les étals des marchés, la Grenade bio antioxydant naturel puissant est un fruit au goût à la fois sucré et amer, aux nombreuses vertus thérapeutiques. Explications.

La grenade, un fruit médicament
La grenade, un fruit médicament

D’où vient-elle ?

Du latin « malum granatum » qui signifie « fruit à petits grains », la grenade est le fruit du grenadier. Elle fut domestiquée au Moyen-Orient il y a environ 5 000 ans. Facile à transporter grâce à la résistance de son écorce et appréciée pour étancher la soif (elle est constituée de 80 % d’eau), la grenade devient très vite un des aliments de base des caravaniers. Les Maures l’introduisirent en Espagne et elle donna son nom à la ville de Grenade. Ce fruit a toujours symbolisé de nombreuses vertus, parmi lesquelles l’amour et la fertilité, mais aussi la santé et l’abondance, en raison de sa profusion de pépins (jusqu’à huit cents par fruit). Elle fut célébrée dans les papyrus égyptiens, citée dans l’Ancien Testament et présente dans la mythologie grecque, l’histoire romaine et le Coran.

Quels sont ses bienfaits ?

La grenade est un fruit peu calorique (62 kcal pour 100 g) et pas très sucré. 100 g de grenade représentent 25 % des apports journaliers recommandés (AJR) en vitamines C et 10 % des AJR en vitamines B. La grenade est aussi riche en minéraux (phosphore, calcium et magnésium) et en oligoéléments, parmi lesquels figurent à des taux non négligeables le fer, le zinc, le manganèse et le cuivre comme le potassium qui est présent en grande quantité et lutte contre les maladies cardio-vasculaires en jouant un rôle d’hypotenseur. Ce fruit contient également un pourcentage de fibres non négligeable.
L’activité des anti-oxydants de la grenade (anthocyanidines, tanins et acide ellagique) et de son jus seraient supérieurs à ceux du thé vert et du vin rouge. Plusieurs études ont montré que les fruits riches en anti-oxydants comme la grenade auraient le potentiel de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires et de lutter contre certains cancers (cancers du colon, du sein et de la prostate).

Comment la choisir ?

Plus la grenade est lourde, plus elle est juteuse. Son écorce doit être lisse et brillante d’un beau rouge foncé, mais sans brunissure. Lorsqu’elle est mûre, la grenade émet un son métallique quand on la frappe avec le creux de la main. Elle se conserve plusieurs semaines au réfrigérateur.

Comment la consommer ?

La grenade se marie avec des plats chauds et froids, salés et sucrés. On peut la consommer de manière classique soit nature ou dans les salades de fruits, mais aussi avec de la salade verte, un filet d’huile d’olive et un jus de citron, dans les gâteaux, avec une viande rôtie,… On l’apprécie aussi en jus (voir encadré). En Inde, les petits grains de la grenade appelés arilles sont séchés et utilisés comme épices dans de nombreux plats végétariens alors qu’au Liban, elle accompagne le Moutabal (caviar d’aubergines) ou est transformée en mélasse, un sirop épais obtenu par réduction du jus de grenade à la saveur douce et acidulée qui accompagne viandes, volailles et salades.

Privilégiez son jus !

Même si les graines de grenade renferment une quantité élevée d’anti-oxydants, le jus en contient davantage. Il se trouve ainsi enrichi des anti-oxydants présents en très grande quantité dans les membranes blanches qui entourent les graines. Alors, adoptez cette boisson traditionnelle en Iran. Fabriquée au Maroc, on la trouve dans les supermarchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *